interview de JB MEYNIEL

Salut Jb, comment ça va ?

Salut, ça va très bien merci, j’espère que vous aussi !

Présente toi en quelques mots, puis raconte nous ton parcours footballistique

Je m’appelle Jean-Baptiste Meyniel, mais tout le monde m’appelle Jb ! J’ai 25 ans et je suis né ici à Aurillac! Concernant le foot, je passe ma 11eme saison au club. J’ai fait toutes mes classes au club de Benjamin 1 à U16, en participant aussi aux sections sportives du collège La Ponétie et du lycée Émile Duclaux. Ensuite je suis parti à rodez en U17 nationaux avant de revenir en intégrant les seniors DH puis la CFA2. En 2015 je suis parti dans une université aux USA et je suis revenu en Août 2018 sur Aurillac et donc au FC2A. J’étais aussi revenu en France le temps d’un semestre en 2017 où j’avais joué au SCC.

Comment vis tu cette saison et quels sont tes objectifs personnels et collectifs pour cette fin de saison ?

C’est forcément une saison compliqué. Ce qui est sûr c’est qu’on va rien lâcher et tout donner pour maintenir le club à ce niveau. Sur un plan personnel j’ai envie d’être plus décisif, que ce soit au niveau des passes voire des buts. Mais vu la situation dans laquelle on est, le personnel passe au second plan. Collectivement, bien sûr l’objectif est le maintien. Nous multiplions les efforts, je suis sur que ça va payer !

Parle nous de tes souvenirs, quel est le meilleur et le pire ?

Ah, c’est compliqué d’en choisir qu’un seul. Mais je dirai que mon meilleur souvenir est quand nous avons gagné la conférence avec l’équipe universitaire aux USA. C’était top, et j’encourage vraiment les jeunes à tenter leur chance pour vivre cette expérience. Le pire souvenir, l’an dernier, une pubalgie qui m’a éloigné des terrains plus de 6 mois... c’était dur.

Que veux tu rajouter pour le mot de la fin ?

J’appelle à la mobilisation générale (rires). Que ça soit nous les joueurs, le staff, les dirigeants, le club et même le foot cantalien, tout le monde a un rôle à jouer pour sauver le club en national ! C’est très important pour le club, le département et pour les jeunes qui arrivent. Aurillac mérite d’avoir un club au moins à ce niveau !